Libre Journal #33 - Spécial Bobards d'Or avec le Jury Polemia et Emmanuel Ratier

Publié le par Romain Lecap

LIBRE-JOURNAL---BOBARDS-D-OR-2011-copie-1.jpg

 

Au cours de cette émission nous recevons une partie du jury de la fondation Polemia qui a sélectionné les nommés des Bobards d'Or 2011. La cérémonie des Bobards d'Or qui se tiendra à Paris le 5 avril prochain distingue et honore les journalistes les plus habiles ou les plus audacieux, ces désinformateurs du totalitarisme « doux » dans lequel nous baignons ; ce système où les mensonges répétés à l’infini finissent par s’imposer dans les esprits et dictent les politiques de « droite » comme de « gauche ». 

La désinformation et le mensonge médiatique imposent le politiquement correct, et la fondation Polémia, dont nous recevons le président Jean-Yves Le Gallou s'est fixé pour objectif de lutter contre cette tyrannie médiatique. 

Lors de l'émission, seront dévoilés les nommés 2011. Que ce soit Joseph Macé-Scaron et sa cuistrerie mensongère sur le référendum suisse, les fausses photos pour illustrer l’affaire Sakiney ou le montage complet de l’affaire de l’ophtalmo « raciste », les Bobards d'Or ont de sérieux candidats au titre cette année.

A leurs côtés dans les studios, Emmanuel Ratier qui intervient à l'occasion de son enquête sur le club du Siècle. Il évoquera donc son ouvrage Au Cœur du pouvoir, et plus particulièrement le journalisme d'investigation, la nullité du milieu journalistique en général et les connivences existant entre le milieu journalistique et le pouvoir. Ce qui explique notamment que les journalistes n'aient jamais parlé du club Le Siècle pendant 40 ans.

4178950164.png

 

Au coeur du pouvoir. Enquête sur le club le plus puissant de France.

Facta 2011. Gros in-8, br., 734 pp. // 34 € (port colissimo 7 euros)

« Les membres du Siècle ne se contentent pas d’occuper les fauteuils ministériels : ils détiennent pratiquement tous les postes stratégiques, ceux qui, en dehors de leur importance technique, ont un rôle politique déterminant. En fait les cent premières entreprises françaises sont, pratiquement sans exception, représentées au Siècle. De même, tous les grands journaux, tous les grands corps de l’État, comme la Cour des comptes, le Conseil d’État, la Cour de cassation, l’état-major militaire, l’Inspection des Finances, etc. » Cet extrait de La République mondaine, un ouvrage paru en 1975, n’a rien perdu de son actualité. Le club Le Siècle, fondé en 1944, réunit, depuis plus de 65 ans, la quasi-totalité du pouvoir politique, économique, financier ou médiatique français. Soit environ 600 personnes qui concentrent entre leurs mains l’essentiel du pouvoir. Tout gouvernement, qu’il soit de droite ou de gauche, a du tiers à la moitié de ses membres qui y appartient.

Cette volonté de secret, associée à un contrôle de pratiquement tous les grands médias et de toutes les maisons d’édition, fait qu’aucun ouvrage n’a jamais été consacré au club Le Siècle. Pour la première fois, Au coeur du pouvoir dévoile les arcanes de ce club très secret, que d’aucuns ont comparé à la franc-maçonnerie ou à la Synarchie. Se fondant sur des centaines de documents internes et confidentiels, Au coeur du pouvoir révèle l’itinéraire sinueux de son fondateur, de son empire de presse et d’influence qu’il développa durant un demi-siècle. Dans une entière indépendance mais aussi une stricte objectivité, il décrit le déroulement de ses réunions et dîners, son système de cooptation, et raconte ce qui s’y trame, s’y noue et s’y décide, de la chute des ministères aux alliances entre banquiers ou capitaines d’industrie.

Ce livre n’est pas fait pour juger sommairement du Siècle, de ses membres et de son fonctionnement. Savoir s’il s’agit d’un « complot » ou non ne présente qu’un intérêt strictement secondaire. En revanche, ce livre sera d’une grande utilité pour mieux comprendre le sens de telle ou telle nomination, le rachat d’une entreprise par une autre, la montée en puissance d’hommes politiques recrutés très jeunes, le silence des médias sur certains sujets, la solidarité évidente dont bénéficient ses membres, le réseau relationnel et les alliances inhabituelles, etc. Autant d’éléments que la plupart d’entre eux n’ont jamais souhaité voir exposés au grand public. Et sur lesquels Le Siècle avait jusqu’alors réussi à conserver la confidentialité la plus totale.

Au coeur du pouvoir comporte aussi un très important annuaire biographique qui retrace la carrière de ses 2000 membres ou invités du début des années 1970 aux années 2010.

A voir également : http://www.lesiecle.info/

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lecteur occasionnel 12/03/2011 16:59



Pour celles et ceux qui n'auraient pas pu écouter l'émission, voici le lien :
http://www.multiupload.com/V3J2U6US4T